26 décembre 2018

Les combats vus par les Allemands

    Le carnet de notes de Walter Rosenkranz, chasseur dans la 2ème compagnie du 12ème BN. "Le 15 août, nous avons eu le 1er combat  et la 2ème compagnie a eu son premier mort, le capitaine" ( Ce serait le capitaine Boisselier). Les informations recueillies par les patrouilles de reconnaissance incitent l’Etat-major de la 5ème division de cavalerie à lancer une action ( brusque et violente) contre Dinant. Dinant et ses trois possibilités de franchissement de la Meuse : la passerelle de Bouvignes, le ... [Lire la suite]
Posté par lignard2 à 13:32 - Permalien [#]
Tags :

26 décembre 2018

Le feu tue

  A tous ceux qui sont restés sur la terre qu'ils défendaient. Le feu tue disait Pétain. Ce 15 août sera, pour les soldats du III bataillon du 148ème ri, le baptême du feu. Un premier contact avec la dure réalité de la guerre. Celle où "l'on joue à la vie  à la mort" disait un fantassin belge. Ces jeunes hommes sont « montés au front » dans des conditions défavorables. Les pertes seront sensibles comme disent pudiquement les rapports. Des termes employés par les militaires afin de cacher la matérialité des... [Lire la suite]
Posté par lignard2 à 11:17 - Permalien [#]
Tags :
19 décembre 2018

L'enlèvement des blessés

Et les blessés? Sur site, le IIIème bataillon dispose de trois postes de secours pour soigner ses  blessés ; L’ambulance de Bouvignes installée par la famille Amand dans son château, à Anseremme,  les postes de la Croix-Rouge belge installés dans des hôtels et au Vieux Prieuré et à Dinant,  l’hospice de la ville. C’est dans ce dernier que le médecin aide-major Marc Cambon, assisté de ses infirmiers et brancardiers, établit ses quartiers. Il sera également aidé par des religieuses, des Dominicaines, qui occupent le... [Lire la suite]
Posté par lignard2 à 15:05 - Permalien [#]
Tags :
12 décembre 2018

Dinant, 15 août 1914, combien de prisonniers?

Le 15 août en début d’après-midi, trois des quatre compagnies du IIIème bataillon du 148ème RI engagées se retirent de la zone des combats. Immédiatement, les officiers dressent un bilan des pertes. Un appel est effectué à tous les échelons de la troupe. Un constat! Nombre d’hommes manquent à l’appel. Ils sont, selon la terminologie militaire,  considérés comme disparus. Que sont-ils devenus ? Tués, blessés, disparus…?   A part quelques décès ou blessés avérés, les autres ne sont que suppositions.! La suite des... [Lire la suite]
Posté par lignard2 à 15:04 - Permalien [#]
Tags :