Le 22 août,

Patrouille de nuit et le jour à Hun et à Rouillon.

Le service de garde est fatigant. D’ailleurs d’habitude, on se lève à 2 heures du matin, je passe toute la nuit, -*- du 75 tire sur nos chasseurs

23 août

Départ à 2 heures du matin (vers) Bioul, -*- (un)  aéroplane belge capote, on se déploie en tirailleurs pour remplacer les hussards. La population fuit, l’artillerie se place en arrière. On croise( le 1er) corps d’armée.

On marche. On voit beaucoup d’automobiles. -*- Après avoir fait 40 kilomètres on arrive à Anthée.

On arrive à Anthée, on pense se reposer tant on est fatigués. On continue. On se forme en ligne de sections. Déploiement en tirailleurs. Bonds pendant 1300 m environ. Quelle course. Un sous-officier est devenu fou. (Le) 327ème ri (compte) beaucoup de blessés. Cobut.

Cabut ?

cobus pris

Un soldat répondant au nom de Cobu Paul  est capturé lors de cet engagement.

Quelques tirailleurs tués côté à côté. Un tué avec son sac pour abri. Baptême du feu. Cela ne me fait rien. Les balles sifflent mais trop haut. Il est  nuit car on a commencé vers 7 heures. Le village d’Onhaye est en feu. On ne voit pas ( les,  d’ ?)  Allemands. (Les) mitrailleuses fauchent, (les) 75 nous protège. Inconscience sous les balles, (on) charge la baïonnette au canon. (on est) écrasé par les mitrailleuses allemandes, au moins un bataillon.  -*- Sous le feu du 45ème ri et des régiments de réserve  ( 233è et 243è ri). Retraite. (des) mitrailleuses dans l’église. Ne voit plus le 148ème. (je) vais rassembler tout ce qui reste à Anthée. Soif ardente ; je reviens à Onhaye. -*- Maire assassiné. Des blessés jetés dans le feu. Horreur. Eau empoisonnée. A 1 heure du matin,  la bataille est terminée. A 2 heures, départ.

Le 24 août,

Le 110ème nous protège la retraite. On devait fuir  deux corps d’armée allemands. Le matin, nombreux morts. Marche de 50 km. Pendant (la) marche, (je) cueille des pommes, (j’) achète 1 litre de vin, 1fr 50. Arrivée à Agimont vers 1 heure de l’après-midi. Se laver et manger des confitures. A 6 heures, on fait (des) tranchées. A 8 heures, quelques coups de fusil allemands, -4- d’où alerte !

Combien de temps ces soldats ont-ils pu dormir ?

Commentaires

*-Le "75" est le calibre de l’artillerie de campagne française,  le calibre allemand est le 77. Ne confond-il pas ???

*-Le terrain d’aviation situé à Saint-Gérard étant menacé par l’approche de la IIème armée allemande qui vient de franchir la Sambre et se répand dans l’Entre-Sambre-et-Meuse, les avions décollent vers une autre base.  Lors du départ,  un des pilotes loupe son décollage, l’avion capote. Le pilote Iserentant et son observateur  Hiernaux   sont légèrement blessés. Parmi ces aviateurs, Albert Massaux de Lustin qui raconte son vol entre Saint-Gérard et Maubeuge.

http://1418guerre.canalblog.com/archives/2018/04/18/36331690.html

*- La distance de 40 km est exagérée. 22 km en réalité.

*- Agimont, plus qu’une alerte. Des éléments des  8ème , 110ème, 310ème, 45ème et 148ème étaient présents dans la localité.

*- Dans la confusion du combat, (mauvaise coordination des mouvements des différentes unités engagées), il y a eu des tirs fratricides. Le 148ème a été pris malencontreusement dans la ligne de tir du 45ème ri !

*- information erronée, le bourgmestre n'a pas été assassiné.

Lors d’une patrouille effectuée en bord de Meuse, Joseph Degaugue parle de son ami Pierre Picard, (voir la page sur les patrouilles)

Un soldat du nom de Pierre Picard est tué à Onhaye. C’est certainement cet ami dont il avait parlé.

picard pierre l'amiPicard Pierre, soldat de 1ère classe, Mort pour la France le 23 août à Onhaye.

Au 148ème ri, il y a deux Picard Pierre, l’un est tué à Onhaye et l’autre faisait partie du IIIème bataillon. Il sera capturé à Namur, le 23 août. Un troisième Picard Marcel Pierre sortira indemne de la guerre. Dans la confusion de son premier combat, il ne raconte rien au sujet de la perte de cet ami.

Sources

AD Sarthes, carnet de Joseph Degaugue, op cit

La position fortifiée de Namur,op. cit.  p 631 et sv.

Archives de CICR, fiches prisonniers.

Mémoire des Hommes, fiches décès.